USS Shangri La - Histoire

USS Shangri La - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Shangri La
(CV-38 : dp. 27 100, 1. 888'0", né 93'0" (wl.), ew. 147'6", dr. 28'7", s. 32,7 k. (tl.) , cpl. 3 448, a.12 5", 44 40 mm., 60 20 mm.; cl.. 80+; cl. Essex)

Shangri-La, un porte-avions, a été posé par le Norfolk Navy Yard, à Portsmouth, en Virginie, le 15 janvier 1943, lancé le 24 février 1944, parrainé par Mme James H. Doolittle, et mis en service le 15 septembre 1944, Le capitaine James D. Barner aux commandes.

Le Shangri-La a terminé son armement à Norfolk et a effectué sa croisière d'essai à Trinidad, B.W.I., entre le 15 septembre et le 21 décembre 1944, date à laquelle il est retourné à Norfolk. Le 17 janvier 1945, il se démarque de Hampton Roads, formé avec Guam (CB-2) et Harry EZ. Hubbard (DD-748) et s'embarqua pour Panama. Les trois navires sont arrivés à Cristobal, C.Z., le 23 et ont traversé le canal le 24. Shangri-La est parti de Balboa, C.Z., le 25 janvier et est arrivé à San Diego, Californie, le 4 février. Là, elle a chargé des passagers, des magasins et des avions supplémentaires pour le transit vers Hawaï et est devenue en route le 7 février. À son arrivée à Pearl Harbor le 15 février, elle a commencé deux mois de service qualifiant les pilotes de la Marine basés à terre dans les débarquements de porte-avions.

Le 10 avril, il leva l'ancre pour l'atoll d'Ulithi où il arriva dix jours plus tard. Après une nuit dans le lagon, Shangri-La a quitté Ulithi en compagnie de Haggard (DD-555) et Sembel (DD644) pour se présenter au service avec le vice-amiral Mare A.

Groupe de travail sur les porte-avions rapides de Mitscher. Le 24 avril, elle a rejoint le Groupe de Tâche 58.4 alors qu'il menait un rendez-vous de ravitaillement avec TG 50.8. Le lendemain, Shangri-La et son groupe aérien, le CVG-85, lancent leur première frappe contre les Japonais. La cible était Okino Daito Jima, un groupe d'îles à plusieurs centaines de kilomètres au sud-est d'Okinawa. Ses avions ont détruit avec succès les installations radar et radio là-bas et, après leur récupération, le groupe opérationnel a navigué pour Okinawa. Shangri-La a fourni des patrouilles aériennes de combat pour le groupe opérationnel et un soutien aérien rapproché pour la 10e armée à Okinawa avant de retourner à Ulithi le 14 mai.

Pendant son séjour à Ulithi, Shangri-La est devenu le vaisseau amiral de la 2d Carrier Task Force. Le vice-amiral John S McCain a hissé son drapeau à Shangri-La le 18 mai. Six jours plus tard, le TG 58.4, avec Shangri-La en compagnie, sortit du lagon. Le 28 mai, le TG 58.4 est devenu TG 38.4 et le vice-amiral McCain a relevé le vice-amiral Mitscher en tant que commandant de la Task Force 38, conservant le Shangri-La comme navire amiral. Les 2 et 3 juin, la force opérationnelle a lancé des frappes aériennes sur les îles japonaises, visant en particulier Kyushu, la plus méridionale des grandes îles. Face à la plus forte résistance aéroportée à ce jour, les aviateurs de Shangri-La ont subi leurs plus lourdes pertes.

Les 4 et 5 juin, elle s'est déplacée vers le nord-ouest pour éviter un typhon ; Ohen, le 6, ses avions sont revenus au service d'appui aérien rapproché au-dessus d'Okinawa. Le 8, son groupe aérien frappe à nouveau Kyushu et, le lendemain, ils reviennent à Okinawa. Le 10, le groupe de travail a autorisé Okinawa à Leyte, menant des exercices en route. Le Shangri-La est entré dans le golfe de Leyte et a jeté l'ancre dans la baie de San Pedro le 13 juin. Elle est restée à l'ancre là pour le reste de juin, occupée dans l'entretien et la récréation.

Le 1er juillet, le Shangri-La est parti de Leyte pour retourner dans la zone de combat. Le 2, le serment d'office du secrétaire adjoint de la Marine à l'Air est prêté à John L. Sullivan à bord du Shangri-La, la première cérémonie de ce type jamais entreprise dans une zone de combat. Huit jours plus tard, son groupe aérien a commencé une série de frappes aériennes contre le Japon qui a duré jusqu'à la capitulation le 15 août.

Les avions de Shangri-La parcouraient la longueur de la chaîne d'îles pendant ces raids. Le 10. ils ont attaqué Tokyo, le premier raid depuis les grèves de février précédent. Les 14 et 15 juillet, ils pilonnèrent Honshu et Hokkaido et, le 18, retournèrent à Tokyo, bombardant également le cuirassé Nagato, amarré près du rivage à Yokosuka. Du 20 au 22 juillet, Shangri-La a rejoint le groupe logistique pour le carburant, les avions de remplacement et le courrier. Le 24, ses pilotes attaquaient les navires à proximité de Kure. Ils sont revenus le lendemain pour une répétition, avant de repartir pour une période de réapprovisionnement de deux jours les 26 et 27. Le jour suivant, l'avion du Shangri-La a endommagé le croiseur Ogoda et le cuirassé Haruna, ce dernier si gravement qu'il s'est échoué et a été inondé. Elle a ensuite dû être abandonnée. Ils ont de nouveau matraqué Tokyo le 30 juillet, puis ont nettoyé la zone pour la reconstituer les 31 juillet et 1er août.

Shangri-La a passé les quatre jours suivants dans la zone de retraite en attendant le passage d'un typhon. Le 9 août, après qu'un épais brouillard eut provoqué l'annulation des missions de la veille, le porte-avions envoya ses avions en altitude pour bombarder à nouveau Honshu et Hokkaido. Le lendemain, ils ont attaqué Tokyo et le centre de Honshu, puis se sont retirés de la région pour des raisons de logistique. Elle échappe à un autre typhon les 11 et 12 août, puis frappe à nouveau Tokyo le 13. Après avoir fait le plein le 14. elle a envoyé des avions pour frapper les aérodromes autour de Tokyo le matin du 15 août 1945. Peu de temps après, la capitulation du Japon a été annoncée ; et la flotte reçut l'ordre de cesser les hostilités. Shangri La a navigué dans la zone de grève du 15 au 23 août, patrouillant dans la région de Honshu à cette dernière date. Entre le 23 août et le 16 septembre, ses crinières sont sorties sur des missions de miséricorde, en larguant des approvisionnements aux prisonniers de guerre alliés au Japon.

Le Shangri-La est entré dans la baie de Tokyo le 16 septembre, près de deux semaines après la cérémonie de reddition à bord du Missouri, et y est resté jusqu'au 1er octobre. En quittant le Japon, elle est arrivée à Okinawa le 4 octobre est restée jusqu'au 6ème et s'est dirigée ensuite vers les États-Unis en compagnie avec l'Unité de Tâche 38.1.1. Elle a navigué dans la Baie de San Pedro, Californie, le 21 octobre et est restée à Long Beach depuis trois semaines. Le 5 novembre, elle s'est déplacée à San Diego, en partant ce port un mois plus tard pour Bremerton, Wash. Elle est entrée dans le Puget Sound le 9 décembre, a subi la disponibilité jusqu'au 30ème et est revenue ensuite à San Diego.

À son retour, le Shangri-La a commencé ses opérations normales, à partir de San Diego, principalement engagé dans les qualifications d'atterrissage sur porte-avions. En mai 1946, il s'embarqua pour le Pacifique central pour participer à l'opération "Crossroads", les essais de bombe atomique menés sur l'atoll de Bikini. Après cela, elle a fait une brève croisière d'entraînement à Pearl Harbor, puis a hiverné au chantier naval de Puget Sound. En mars 1947, il est déployé à nouveau, faisant escale à Pearl Harbor et à Sydney, en Australie. À son retour aux États-Unis, le Shangri-La est désarmé et placé dans la flotte de réserve à San Francisco le 7 novembre 1947.

Shangri-La remis en service le 10 mai 1951, commandé par le capitaine Francis L. Busey. Pour l'année suivante, elle a mené des opérations d'entraînement et de préparation hors de Boston, a reclassé en masse un porte-avions d'attaque CVA-38, en 1952, elle est retournée à Puget Sound à l'automne et a été déclassée à nouveau le 14 novembre, cette fois pour modernisation à Puget Sound Naval Chantier naval. Au cours des deux années suivantes, elle a reçu un pont d'envol incliné, des catapultes à vapeur jumelles, et ses ascenseurs d'avion et son équipement d'arrêt ont été révisés. À un coût d'environ 7 millions de dollars, il était pratiquement un nouveau navire lorsqu'il fut mis en service pour la troisième fois le 10 janvier 1955, sous le commandement du capitaine Roscoe L. Newman. Elle a conduit la formation intensive de flotte pour le reste de 1955, puis déployée en Extrême-Orient le 5 janvier 1956. Jusqu'en 1960, elle a alterné des croisières du Pacifique occidental avec des opérations de San Diego. Le 16 mars 1960, il a pris la mer de San Diego en route vers son nouveau port d'attache, Mayport, Floride. Il est entré dans Mayport après des visites à Callao, Pérou, Valpariso, Chili, Port of Spain, Trinidad; Bayonne, New Jersey ; et Norfolk, Virginie.

Après six semaines d'entraînement en cours dans la zone d'opération locale autour de la baie de Guantanamo, à Cuba, elle s'est lancée dans son premier déploiement dans l'Atlantique, un exercice de l'OTAN suivi d'un exercice de liberté à Southampton, en Angleterre. Presque immédiatement après son retour à Mayport, le Shangri-La a reçu l'ordre de reprendre la mer, cette fois vers les Caraïbes en réponse aux troubles au Guatemala et au Nicaragua. Elle est revenue à Mayport le 25 novembre 1960 et est restée dans le port depuis plus de deux mois.

Entre 1961 et 1970, le Shangri-La a alterné des déploiements en Méditerranée et des opérations dans l'Atlantique Ouest, au départ de Mayport. Elle a navigué à l'est pour sa première période de service avec la 6ème Flotte le 2 février 1961. Elle est revenue aux États-Unis cet automne et est entrée dans le Chantier Naval de New York. De retour à Mayport début 1962, Shangri-La se démarque à nouveau pour la Méditerranée le 7 février. Après environ six mois de croisière avec la 6ème Flotte, elle a quitté la Méditerranée à la mi-août et est arrivée à Mayport le 28ème.

Après un séjour d'un mois dans son port d'attache, le porte-avions s'est dirigé vers New York et une révision majeure. Shangri-La a été considérablement modifiée pendant son séjour dans la cour. Quatre de ses supports de 5 pouces ont été retirés, mais elle a reçu un nouveau radar de recherche aérienne et de recherche d'altitude et un nouveau système d'arrêt. En outre, une grande partie de son équipement électrique et technique a été rénové. Après des essais en mer et des visites à Bavonne, dans le New Jersey, et à Norfolk, en Virginie, le Shangri-La est retourné à Mayport pendant une semaine fin mars 1963, puis a pris la mer pour des opérations dans les Caraïbes. Huit mois de service similaire ont suivi avant que le Shangri-La ne lève l'ancre pour un autre déploiement. Le 1er octobre 1963, elle est retournée à la 6e flotte pour une tournée de sept mois.

Shangri-La a poursuivi ses affectations de 2e et 6e flotte pendant les six prochaines années. Au cours de l'hiver 1964 et du printemps 1965, il subit une autre révision approfondie, cette fois à Philadelphie, puis reprit ses opérations comme auparavant. Le 30 juin 1969, il est rebaptisé porte-avions de lutte anti-sous-marine CVS-38. En 1970, Shangri-La retourne dans le Pacifique occidental après une absence de dix ans. Elle est devenue en route de Mayport le 5 mars, s'est arrêtée à Rio de Janeiro Brésil, du 13ème au 16ème et s'est dirigée à l'est à travers les océans Atlantique et Indien. Elle est arrivée à Subic Bay, R.P., le 4 avril et, au cours des sept mois suivants, a lancé des sorties de combat depuis la station Yankee. Ses périodes de service à la station Yankee ont été ponctuées de fréquents déplacements logistiques à Subic Bay par des visites à Manille, R.P., et à Hong Kong, en Colombie-Britannique, en octobre, et par 12 jours en cale sèche à Yokosuka, au Japon, en juillet.

Le 9 novembre, Shangri-La est sorti de la baie de Subic pour rentrer chez lui. En route vers Mayport, elle a visité Sydney Australie; Wellington, N.Z. ; et Rio de Janeiro, Brésil. Elle est arrivée à Mayport le 16 décembre et a commencé les préparatifs pour l'inactivation. Après la révision de pré-inactivation à l'annexe sud du chantier naval de Boston, le Shangri La a été désarmé le 30 juillet 1971. Il a été placé dans la flotte de réserve de l'Atlantique et amarré à Philadelphie, où il reste en juillet 1974.

Shangri-La a obtenu deux étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale et trois étoiles de bataille pour son service pendant la guerre du Vietnam.


Voir la vidéo: USS Shangri La


Commentaires:

  1. Tannis

    Je suis désolé de ne pas pouvoir vous aider. J'espère que tu trouveras la bonne solution. Ne désespérez pas.

  2. Govind

    Bravo, une merveilleuse idée

  3. Fenrilkree

    C'est évident à mon avis. Je ne voulais pas développer ce sujet.

  4. Goltikazahn

    Je propose de chercher un site, avec des articles sur le sujet qui vous intéressent.

  5. Dakora

    Dommage, mais il n'est pas possible de faire quoi que ce soit.



Écrire un message